Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-03-11T23:14:27+01:00

Split

Publié par Chatons Culture-Framboise
Split

Split est un film de M. Night Shyamalan (Sixième Sens, Incassable, Phénomènes...) sorti en France le 22 février 2017 (qui est une date mythique vu que c'est mon anniversaire). L'acteur principal est joué part James McAvoy (Charles Xavier dans X-Men, Steve McBride dans Shameless). On y retrouve aussi Anya Taylor-Joy (The Witch) et Betty Buckley (Phénomènes). 


Ce film est basé sur une histoire vraie, celle de Billy Miligan. Le site Démotivateur a fait un très bon article résumant le fait réel : http://www.demotivateur.fr/entertainment/decouvrez-l-histoire-vraie-de-billy-milligan-qui-a-inspire-split-le-film-du-realisateur-m-night-shyamalan-sur-l-homme-aux-24-personnalites-9176

L'histoire

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

Les broyés sont les êtres les plus évolués.

Mon avis : 

De ce réalisateur, j'avais déjà vu Phénomènes et Incassable qui m'avaient tous les deux beaucoup plu. Avec Split, on monte encore d'un cran. J'ai vraiment été prise dans ce film qui est vraiment fou, et dont on ne ressort pas indemne. Il donne beaucoup à réfléchir, c'est un film qui pose lui-même des questions. Bref, je m'explique. 
Ce film parle d'un trouble psychique nommé "le trouble dissociatif de l'identité". Kevin, le héros du film, est concrètement une enveloppe corporelle (l'hôte) qui cache vingt-trois personnalités, une vingt-quatrième est visiblement attendue par l'ensemble des identités. Bref, ce trouble est très controversé, puisque aujourd'hui encore, beaucoup de personnes n'y croient pas. C'est aussi un trouble qui est souvent confondu avec la schyzophrénie. La psychiatre qui est en charge de Kévin dans ce film défend cette maladie contre ses détracteurs. Elle explique que ce sont des personnes ayant beaucoup souffert qui se sont créées d'autres personnalités, comme un mécanisme de défense. Elle donne des exemples réels de personnes atteintes de ce trouble. J'ai beaucoup aimé la façon dont la psychologie a été abordé, dont le trouble est expliqué. C'est une maladie assez peu connue, et la personne dont le film s'inspire est l'une des premières a avoir été jugée irresponsable de ses crimes en raison de ses multiples personnalités. Je pourrai ne parler que de ça, mais ce serait trop long. Donc gros point positif numéro 1 : la façon dont un trouble mental peu connu a bien été abordé. 
Pour rester dans le même thème, l'acteur qui joue Kévin a fait une performance de fou. Il a du réussir a jouer 24 personnes en un film. Et parfois, la "lumière" se passe très rapidement entre les différentes personnalités. Pour autant, avec son jeu, on arrive parfaitement à distinguer qui est aux commandes tout au long du film. 
On reste dans les acteurs avec Anya Taylor-Joy qui joue l'héroïne. Ce personnage est vraiment intéressant aussi, on découvre son histoire tout au long du film par des flashbacks. C'est un personnage qui m'a beaucoup touché et qui est parfaitement interprété. Le film reprend souvent la thématique de la souffrance, et de la façon dont les personnes la gèrent et apprennent à vivre avec. Une phrase m'a beaucoup marqué (celle que j'ai mis en citation juste avant) : "Les broyés sont les êtres les plus évolués". Kévin, et ses autres personnalités, voient le trouble dissociatif comme étant une force. Il y a une sorte de culte des personnes ayant soufferts. Les autres sont vus comme étant endormis dans leurs vies. Pour Kévin, il faut avoir été cassé pour savoir vivre. J'ai trouvé la symbolique très belle et très touchante, quoi qu'un peu extrême. Le but des personnalités est de prouver que le trouble dont elles sont atteintes est réel quel qu'en soit le prix à payer (crimes, risque de la condamnation). 
L'ambiance et le scénario sont absolument parfaits pour mettre en avant la psychologie. J'ai vu qu'il avait été classé dans "épouvante/horreur/thriller". Je ne garderai que la partie thriller. Ce n'est pas un film qui fait peur, mais qui explique quelque chose. C'est un film qui te met une petite tape à l'arrière de la tête en te disant "Hey ! Tu ne l'avais pas vu venir celle là hein". C'est un film qui te BIM la tête. Il est vraiment intéressant. 
On en reparle en décembre, mais je tente un : "meilleur film de l'année 2017 !". 
Il laisse un goût de "Putain, ce film était génial".

June

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Felicia 17/08/2017 08:47

J’ai bien aimé ce film, car l’histoire est intéressante et le suspense est maintenu du début à la fin. Je tiens aussi à souligner la performance de James McAvoy, il est vraiment flippant.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog