Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-02-14T21:35:52+01:00

Hospices de Beaune

Publié par Chatons Culture-Framboise
Hospices de Beaune

Site internet : http://hospices-de-beaune.com/

 

Il y a longtemps que je ne vous ai pas fait d'article sur un lieu. Étant actuellement en Bourgogne , j'en ai profité pour aller visiter les Hospices de Beaune. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre , je savais juste que c'était beau. Et je confirme j'en ai pris plein les mirettes. Puis grâce à l'audioguide , j'ai appris plein de choses. Si vous le voulez, venez avec moi, je vous fais peu visiter le coin.

Ci-dessus, vous pouvez voir une photo de la Cour des Hospices mais j'aurai peut-être pu commencer par l'entrée que vous retrouvez donc ci-dessous.

Hospices de Beaune

Bon c'est vrai elle parait un peu austère comme ça, et elle ne laisse pas vraiment présager ce que nous pourrons voir à l'intérieur et l'immensité des bâtiments. Elle donne sur une rue proche des halles de Beaune (et aussi en face de l'actuel office de tourisme, ou c'est toujours important les offices de tourisme).

 

Pour la petite histoire : " L'histoire des Hospices Civils de Beaune a commencé en 1443 par la volonté de Nicolas Rolin et Guigone de Salins de construire un hôpital : l'Hôtel-Dieu. Les fondateurs ont fait oeuvre de charité et acte de mécénat, instituant ainsi une tradition qui a permis aux Hospices de Beaune de traverser l'histoire dans des conditions exceptionnelles." - hospices-de-beaune.com

Hospices de Beaune

Nous voici donc dans la cour. Comme vous pouvez le voir, les toits sont en tuile vernissée de Bourgogne comme il s'en trouve beaucoup dans cette région. Au fond de la cour, il y a un puits car il faut savoir que cet hospice a été bâti sur la rivière La Bouzaise conformément aux volontés de Nicolas Rolin. 

 

Sincèrement, quand j'ai franchi le hall d'entrée, je ne pensais vraiment pas tomber sur quelque chose d'aussi beau. Malgré le temps gris et la pluie, j'en ai vraiment pris plein les mirettes. A tel point que j'ai mis un moment avant de continuer ma visite. Il y a tellement de détail à observer, à chercher. Puis je pense qu'au fil de la visite et des descriptions données dans l'audio guide, on voit cette cour différemment à chaque fois. Et même si elle est déserte sur la photo, pour moi elle est pleine de vie maintenant que je connais son histoire et son vécu.

Hospices de Beaune

Continuons notre visite et dirigeons nous vers la salle des Pôvres. C'est dans cette salle que les malades étaient accueillis, ou du moins pour les plus pauvres. Il y avait une trentaine de lits. C'est une très grande salle qui était dure à chauffer notamment à cause du climat et de la hauteur sous plafond, l'absence de cheminée, des systèmes ont été créés au fil des décennies pour pouvoir atteindre des températures plus chaudes surtout l'hiver. Les soeurs pouvaient passer derrière les lits pour pouvoir prodiguer les soins aux personnes et disposaient d'une pièce en haut avec une fenêtre qui donnait sur cette salle afin de pouvoir surveiller l'état des personnes quand elles allaient se coucher.

De plus au fond de cette pièce il y avait une chapelle.

Hospices de Beaune
Hospices de Beaune

Ci-dessous vous pouvez voir sur le carrelage de la salle des Pôvres, le monogramme de Nicolas Rolin, dans le premier cercle est écrit "seulle * " qui signifie donc "seule étoile", c'est la devise de Rolin et elle est est dédié à sa femme Guigone, au centre nous pouvons par ailleurs observer que leurs deux initiales sont inscrites. C'était une véritable preuve d'amour de Rolin pour sa femme qui signifie donc « Seule dame de ses pensées elle sera l'astre qui lui montre le chemin du salut ». (wikipédia).

Les feuilles de chêne ont également une signification que je ne me rappelle plus..

Hospices de Beaune
Hospices de Beaune

Nous voici désormais dans la salle Saint Hugues qui était en quelque sorte la salle qui accueillait les malades plus riches. Il y a moins de lits et ils sont plus "personnalisables" sans le sens où ils disposent de tablettes sur lesquelles les malades pouvaient déposer des objets personnels (réveils, Statuette de Marie...).

Hospices de Beaune

Il y avait également dans les lieux une pharmacie dans laquelle les apothicaires façonnaient les remèdes, au fil des ans, les soeurs aidaient. Il y avait donc dans les hospices une pharmacie dans laquelle était entreposée comme ci-dessous des pots contenant des remèdes et un laboratoire dans lequel les remèdes étaient fabriqués.

Hospices de Beaune

Il faut savoir aussi que les hospices détiennent un très grand vignoble issu de la générosité des riches seigneurs. Les cuvées obtenues sont vendues aux enchères dont le résultat est consacré à des dons de charités aux anciens hospices et nouvelles institutions hospitalières.

Hospices de Beaune

A travers cet article, je n'ai pas tout évoqué, en effet, je n'ai pas parlé des cuisines, ni de la pièce ou sont entreposés des coffres d'époques et encore moins du polyptyque du jugement dernier de Rogier van der Weyden.. Ce n'est pas un oubli de ma part mais plus une volonté de vous laisser découvrir par vous même cet endroit.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller d'aller les visiter si vous êtes dans le coin. Non content d'être magnifique , on sent qu'il y a du vécu dans ces lieux, on peut même un peu s'imaginer comment c'était à l'époque, il faut dire que l'audio guide joue un immense rôle à ceci parce que ce sont une homme et une femme qui nous guident à travers les lieux et ces personnes ne sont autres que Guigone de Salins et Nicolas Rolin, du coup on a réellement l'impression de faire un saut dans le temps à leurs côtés pour qu'ils nous parlent de ce lieu qu'ils ont fondé ensemble.

C'est une très belle visite, en tout cas je ne suis pas déçue.

 

Panda

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog